La double vie du dessinateur Mad (Mikhail Aleksandrovich Drizo)

Le site de l’Eiris vient de mettre en ligne un article tout à fait original de Kateryna Lobodenko portant sur la revue satirique illustrée russophone Bitche (Бич), publiée en France en 1920. Cette spécialiste de l’émigration russe évoque d’abord le fondateur de la revue, le dessinateur et journaliste Michel Linsky plus connu en France pour ses scénarios réalisés en direction du cinéma. L’auteure s’intéresse également aux principaux collaborateurs de l’éphémère revue, les journalistes bien sûr, mais également les caricaturistes, tous hostiles au gouvernement soviétique de l’époque. Deux thèmes prédominent dans les dessins : l’antisoviétisme au travers de la figure du bolchévik et de caricatures visant Lénine, Trotsky ou d’autres dirigeants du pays d’une part, et de l’autre, des dessins évoquant l’émigration et l’exil, avec l’idée d’un retour possible sinon imminent et fortement désiré.
Parmi les dessinateurs, le nom de Mad dont Kateryna Lobodenko présente plusieurs dessins, a particulièrement retenu notre attention. Car il a surtout publié ses caricatures pendant 40 ans dans la presse française !
Derrière ce pseudonyme se cache en fait le russe Michail Drizo (et non « Jean Mad », comme l’indique le Dico Solo), né à Odessa en 1887 et décédé en 1953 à Paris. Drizo débute sa carrière de dessinateur politique à Odessa (dans le journal Odesskie novosti) puis émigre en France avant le déclenchement de la Révolution de 1917 puisqu’on retrouve son travail dès 1915 dans l’hebdomadaire satirique parisien Le Rire auquel il collabore jusqu’en 1939. Dans les quatre décennies qui suivent Drizo/Mad écoule ses dessins (actualité française et internationale) dans plusieurs dizaines de journaux français dont les biens connus Aux Écoutes et Marianne.

Les amateurs de dessins de presse qui ont déjà rencontré cette signature en dépouillant de vieux papiers, apprécieront de savoir que Mad publiait aussi bien dans la presse française, que dans des journaux russophones édités en France, mais également que ses charges ont illustré des ouvrages diffusés en Allemagne, en Suisse, ainsi qu’en Hollande comme en témoigne notamment ce site.
Ajoutons enfin pour ceux que le voyage tenterait que la Bibliothèque de l’Université de Columbia conserve d’intéressantes archives de Mad (3.200 documents dont des dessins originaux et des lettres). Le site de la bibliothèque indique : « The collection consists mostly of his original drawings for Russian periodicals, including "Odesskiĭ listok," Odesskie novosti," "Rul,́" and "Vozrozhdenie," and also for various French titles. There is also correspondence, including single letters from such emigre figures as Ivan Bunin and Pavel Mili︠u︡kov; a manuscript of Nadezhda Teffi's "Nichego Podobnogo" with Drizo's drawings of its characters; and copies of two books illustrated by Drizo: MAD, "Tak bylo" (Odessa, 1918), and S. Chernyĭ, "Zhivai︠a︡ azbuka" (Berlin, 1922) (the original drawings for the latter work are also included) ».
Signalons également aux amateurs de presse russophone publiée en France (ou aux fans d'anticommunisme) ce site des "archives de l'émigration russe" tout à fait passionnant (mais hélas très lent) à partir duquel il est possible de consulter une vingtaine de ces journaux, dont Bitche (deux numéros seulement sont présentés), Satyricon, La Russie illustrée, Oukwat, etc.

GD, octobre 2014

La double vie du dessinateur Mad (Mikhail Aleksandrovich Drizo)
La double vie du dessinateur Mad (Mikhail Aleksandrovich Drizo)
La double vie du dessinateur Mad (Mikhail Aleksandrovich Drizo)
La double vie du dessinateur Mad (Mikhail Aleksandrovich Drizo)
La double vie du dessinateur Mad (Mikhail Aleksandrovich Drizo)
La double vie du dessinateur Mad (Mikhail Aleksandrovich Drizo)
La double vie du dessinateur Mad (Mikhail Aleksandrovich Drizo)
La double vie du dessinateur Mad (Mikhail Aleksandrovich Drizo)
Dernier dessin publié par Mad que nous connaissons

Dernier dessin publié par Mad que nous connaissons

Tag(s) : #Dessinateurs Caricaturistes

Partager cet article