"Le regard sur la guerre transmis par Jean Rouppert", une contribution de Ronald Muller

En cette année du Centenaire de la guerre 1914-18 nous avons eu plusieurs sollicitations en vue de mettre en valeur les dessins de guerre satiriques de Jean Rouppert (voir site : http://www.jeanrouppert.info)
Dans le cadre de l'exposition Figurations de la Grande Guerre au Musée d'histoire du 20e siècle – Résistance et Déportation à Estivareilles (42), sont notamment exposés des croquis, des dessins et des objets sculptés de Jean Rouppert. Un colloque "1914 – entrer dans la Grande Guerre" (voir le programme en lien ci-dessous) est organisé le 11 novembre. L'intervention de Ronald Muller "Le regard sur la guerre transmis par Jean Rouppert" est le fruit d'une étude évolutive du matériau que constituent près de 2000 lettres écrites par Jean Rouppert et son épouse pendant les hostilités et de 400 dessins, souvent accompagnés d'une légende.
Jean Rouppert a un regard sans concession lorsqu'il décrit et dénonce les affres de la guerre : la souffrance, la mort, les retombées collatérales et la fragilité de la paix sont ses préoccupations récurrentes. Sa posture morale et intellectuelle est indéniablement pacifiste, lui précise, pacifique, et critique.
Les dessins faits sur le front sont davantage des esquisses, dont certaines sont reprises pour l'album La Hache et le Calumet qu'il constitue entre 1919 et 1924. Ces esquisses du front représentent très peu des dessins de combat mais surtout des caricatures satiriques et quelques aquarelles d'ordre symbolique.
Par ailleurs, Jean Rouppert façonne des objets décoratifs et sculpte des statuettes en bois caricaturales et notamment Le militarisme prussien en 1914, un obus en laiton retroussé, décoré d'une libellule et d'une branche de cormier, des coffrets en bois ou en laiton, un service à thé en cuivre et laiton aux motifs d'Art nouveau.
Aujourd'hui encore, tout ce que nous laisse Jean Rouppert : lettres, dessins, textes, offre matière à générer des études, dépassant l'unique utilisation d'un témoignage isolé, pour appréhender la réflexion globale d'un homme et d'un artiste sur la guerre. Se pose la question des modes de transmission de faits, de dires et d'écrit. Si pour les uns cela s'organise d'une manière traditionnelle, mécaniste, pour d'autres c'est une opportunité de générer un approfondissement, un élargissement de ce patrimoine sociétal.

Ronald et Brigitte Muller

"Le regard sur la guerre transmis par Jean Rouppert", une contribution de Ronald Muller
"Le regard sur la guerre transmis par Jean Rouppert", une contribution de Ronald Muller
Tag(s) : #Expositions, #Débats Conférences Colloques

Partager cet article