Steinlen, un grand enfant ? (Rubrique à brac)

Comme on l'apprend sur le très intéressant site Topfferiana, la Maison Quantin crée en 1886 "L'imagerie artistique" avec l’objectif de dépasser « les vieux sujets grossièrement enluminés qui ont fait la joie de nos pères » (réclame parue dans Le Figaro). Cet éditeur publie en effet des histoires en images qui se démarquent de l'illustre Maison Pellerin, avec une politique éditoriale résolument novatrice. Elle s'adresse notamment aux dessinateurs Steinlen, Job, Caran d’Ache, Christophe, Godefroy, Louis Döes, Tiret–Bognet, Albert Robida, Raymond de la Nézière, O’Galop, Benjamin Rabier, Henri de Sta, ou encore Francisque Poulbot.

Steinlen réalise une planche particulièrement originale sur le thème de la "Bergère et le loup" qui parodie le dessin d'enfant. Comble d'ironie, la planche en question bien que signée "Alexandre Steinlen" est présentée dans un petit texte introductif comme étant la réalisation d'un "bébé" à qui l'on vient d'offrir des "belles images" mais qui pense pouvoir faire beaucoup mieux !

Steinlen, un grand enfant ? (Rubrique à brac)
Tag(s) : #Rubrique à brac

Partager cet article