Quand le cartoonist américain Garry Trudeau se démarque de "Charlie"

L'attentat du 7 janvier n'a pas laissé indifférents les dessinateurs de presse aux USA qui ont pour beaucoup tenu à affirmer leur solidarité envers Charlie Hebdo. Mais depuis quelques semaines, la fracture au sein de la profession semble consommée et a pris une tournure polémique. Récemment, lors d'une remise de prix, le cartoonist Garry Trudeau créateur du célèbre "Doonesbury", a exprimé plus que des réticences vis à vis de l'hebdomadaire satirique français estimant que les caricatures de Mahomet visaient non pas les intégristes mais une minorité religieuse, et qu'elles ont suscité la "haine". Le cartoonist soulignait qu'historiquement, la caricature avait tenu tête au pouvoir plutôt que fustigé les "faibles". C'est oublier que Charlie Hebdo répondait, par ses caricatures, à l'accession au pouvoir de groupes ou de partis islamistes dans le monde. Conséquence, Trudeau présente en fait Charlie Hebdo comme un journal raciste : “Ironically, Charlie Hebdo, which always maintained it was attacking Islamic fanatics, not the general population, has succeeded in provoking many Muslims throughout France to make common cause with its most violent outliers. This is a bitter harvest.” Comme d'autres dessinateurs dans le monde, Trudeau considère que le dessin de presse ne peut se concevoir en dehors de la "responsabilité".

La dessinatrice (pour le Washington Post notamment) Ann Telnaes a été une des premières à réagir aux USA, estimant que Trudeau dédouanait les assassins au détriment de leurs victimes. Ann Telnaes insiste sur le fait qu'elle aussi se sent blessée depuis des années par un nombre considérable de dessins misogynes publiés dans la presse, mais que jamais cela ne justifierait d'aller s'en prendre physiquement à leurs auteurs. Nombre d'éditorialistes se sont emparés du sujet. Plus récemment, le dessinateur Daryl Cagle (voir l'illustration) a choisi lui aussi de répondre à Trudeau mais cette fois en dessin, constatant que peu de confrères avaient jusque-là pris leur crayon pour réagir à la polémique suscitée par le créateur de Doonesbury.

Suite aux attentats, Trudeau avait participé à un hommage aux dessinateurs et a tenu à répondre à ceux qui l'accusent de faire le jeu des islamistes.

Ci-dessous quatre liens :

Les déclarations de Garry Trudeau

La réponse d'Ann Telnaes

La réponse de Daryl Cagle

Des éléments de réponse de Trudeau

Tag(s) : #Dessinateurs Caricaturistes