Rendre à Philipon ce qui lui appartient...

Dans son blog en général très bien informé (!), François Forcadell qui n'aime pas trop que les "historiens" ou autres sociologues, anthropologues ou juristes réfléchissent de leur côté à son domaine de prédilection, évoque avec une certaine ironie ce colloque sur le rire et attribue l'illustration de l'affiche à Honoré Daumier. On peut certes trouver étrange d'illustrer une telle manifestation scientifique sur le rire par un montage haut en couleurs de ces quatre croquades figurant un Louis-Philippe fort peu rieur. Il faut néanmoins rendre à César ce qui lui appartient : cette succession de visages piriformes a pour auteur le fondateur de l'hebdomadaire satirique illustré La Caricature, à savoir Charles Philipon. Ces croquades ont été à l'origine réalisées le 14 novembre 1831 lors d'une audience, dans le cadre d'un procès intenté au journal pour la publication d'une caricature contre le roi de l'époque représenté en maçon. Différentes versions de ces croquades ont été publiées par la suite, dont celle qui a servi pour cette affiche, parue le 17 janvier 1834 dans le quotidien satirique illustré également fondé par Philipon, Le Charivari.

En 1831, Daumier n'est qu'un dessinateur débutant, tandis que Philipon règne sur le dessin satirique politique (il a également fondé la maison Aubert qui diffuse des lithographies), surtout depuis que sa caricature contre Charles X publiée dans La Silhouette en avril 1830 a entraîné la condamnation (peine de prison et amende) du directeur du journal. C'est Philipon dont la notoriété est alors réelle, qui invente en 1831 cet extraordinaire motif de la poire, repris ensuite par les dessinateurs républicains et même par la rue sous forme de graffitis, et depuis lors irrémédiablement associé à Louis-Philippe.

Rendre à Philipon ce qui lui appartient...
Tag(s) : #News

Partager cet article