"L'enfer, c'est les enfants des autres" : recueil de dessins de Pascal GROS

L'enfer, c'est les enfants des autres, Pascal Gros, EAN : 9782812314537, Nuart : 6976329
Format : 198x263 mm, Pages : 128, Prix : 14.90 €,
2016

Depuis plusieurs années, et a fortiori depuis le 7 janvier 2015, un certain dessin de presse suscite l’incompréhension, la polémique, sinon la haine. Pour de bonnes (la souffrance) ou de mauvaises (la bêtise, la mauvaise fois, la malveillance) raisons, certains « lecteurs » à qui ne sont pas destinés les dessins se disent outrés, blessés dans leur humanité, réclament justice ou se font justice eux-mêmes.

Malgré ou peut-être à cause de ces tensions autour de la caricature, on se réjouit de voir que des éditeurs continuent de publier des recueils de dessins satiriques, que des dessinateurs continuent de faire leur travail contre vents et marées. On saluera tout particulièrement cet opus très décalé du dessinateur Gros (Marianne, Causette) qui, loin des grandes questions géopolitiques du temps (en apparence au moins), s’intéresse au monde de l’enfance, à ces « enfants qui veulent notre peau et qui, la plupart du temps, l’obtiennent » comme l’indique le préambule. Face au terrorisme, face aux guerres et aux crises qui secouent la planète, on en oublierait presque qu’il y a dix ans à peine, les adultes n’avaient d’yeux que pour les enfants « rois », ces enfants à qui on avait donné tant de place dans l’imaginaire collectif...

Quelques années plus tard, les angoisses géopolitiques ont pris le dessus, mais nos chérubins sont toujours-là. Certains ont grandi, d’autres peinent à grandir. Et les adultes que nous sommes cherchent parfois tant à les imiter… Heureusement que la mode des pokémon nous rappellent leur existence, nous invitent à nous resouvenir de l'importance du jeu.

C’est donc l’enfance qui intéresse ici Gros, dans un recueil thématique qui suit peu ou prou la chronologie qui va de la grossesse à la fin de l’adolescence. Et si le sujet semble quelque peu décalé par rapport aux préoccupations du jour, tous les dessins renvoient en fait au monde contemporain : place de l’enfant dans le couple, dans la société, rôle de l’école, question de l’enrôlement des enfants dans la guerre et le terrorisme, enfants réfugiés, pauvreté infantile, pédophilie, nouvelles technologies… Et inlassablement en contrepoint le monde des adultes…

Actualité brûlante et douloureuse que l’humour et le trait de Gros nous font partager dans l’émotion, dans le rire, dans l’intelligence aussi.

Merci Gros !

Guillaume Doizy

Tag(s) : #Comptes-rendus recueils