Tu participes au lancement de Sarko Hebdo (en kiosque à partir du 7 novembre), c'est quoi l'idée ?
Il ne s'agit pas d'un nouveau journal satirique, c'est plutôt une sorte de one shot sorti spontanément du cerveau de Gaston alors que l'éditeur (Jungle) qui a publié "Le Petit Sarko" (dont Gaston était le scénariste et Jim le dessinateur) lui a demandé une suite. Gaston a préféré faire autre chose et c'est comme ça qu'est née l'idée de ce Sarko Hebdo qui n'est pas plus hebdo que moi boucher. Et là il a mobilisé ses contacts locaux (Montpellier) et s'est aperçu que ce n'était pas nécessaire d'aller chercher plus loin parce que quasi tous les dessinateurs du coin ont accepté de jouer le jeu d'un canard satirique de droite. Et en particulier les valeurs défendues par Sarkozy, parce qu'elles sont les plus caricaturales.
C'est l'occasion de jouer sur le second degré en restant au plus près du premier, l'exercice est un peu déroutant au début mais on s'est tous rapidement pris au jeu.

La démarche est originale, amusante et témoigne de la vitalité du dessin satirique en province. Depuis la fin du XIXe siècle, nombre de périodiques satiriques ont été lancé en période électorale, mais évidemment pas dans cette visée parodique. Mais finalement, pourquoi ne pas avoir fait un "Marine Hebdo", elle semble aujourd'hui plus dangereuse que Sarkozy, non ?
Pour une première expérience, je ne sais pas si l'éditeur (et les dessinateurs) auraient suivi…
Et puis il y a quelque chose de plus festif dans l'idée de se payer Sarkozy que Lepen!
Et comme dit Gaston, c'est comme en plongée:  c'est une histoire de paliers de décompression. Pour Voter Marine faut d abord passer par le vote Sarkozy. Une fois qu'on a voté Sarkozy suffisamment on peut voter Marine. Si on vote Marine d'un coup on a le cerveau qui peut exploser..

Au delà du côté potache, avec un tel journal, le rêve du dessinateur c'est de "peser" sur l'élection ? Faire rire, mais aussi faire réfléchir, éventuellement convaincre ?
Faire rire d'abord (en tous cas, nous ça nous a bien fait rire de le faire…), faire réfléchir ou convaincre c'est déjà plus présomptueux. Toujours est-il que les vraies idées de Sarkozy sont mises à plat et servent de trame de départ aux dessins et aux articles, il y a donc une volonté de mettre l'accent sur ce qu'il veut vraiment pour qu'éventuellement certains lecteurs qui seraient tentés par le vote Sarkozy sans trop savoir pourquoi puissent être amenés à se dire "Ah oui quand même…" Potache, donc, mais avec des morceaux de sérieux dedans.
Mais c'est ce qu'on fait de toute façon chaque jour avec le dessin de presse en général, finalement: se moquer des puissants mais pas de façon complétement gratuite, absurde, irresponsable. Il y a toujours une base réelle à une caricature.

Si les 50 000 exemplaires (annoncés comme premier tirage) s'écoulent rapidement, l'idée serait de publier un véritable hebdomadaire ?
Non, je ne crois pas, faire un hebdo c'est vraiment énormément de travail et dans le sud on est un peu fainéants, quand même, c'est bien connu ! Et Sarko toutes les semaines on arriverait très vite à l'overdose ! En revanche j'ai personnellement beaucoup apprécié cette parenthèse, ce projet un peu dingue m'a sorti un peu de ma zone de "confort" (gros guillemets) habituel, je n'aurais rien contre une suite. Le travail d'équipe m'a bien motivé, c'est bon se sortir de sa bulle et déconner à plusieurs en mangeant de la pizza, mais il faudrait cibler un(e) autre candidat(e) éventuellement, histoire de varier les plaisirs…

Propos de Man recueillis par Guillaume Doizy

Sortie de "Sarko Hebdo", entretien avec le dessinateur Man (Manuel Lapert)
Tag(s) : #Interviews, #News