Une caricature de la championne de tennis Serena Williams, publiée en septembre 2018 par le journal australien Herald Sun et qui avait été taxée de raciste et sexiste, n’a pas enfreint les règles éthiques de la presse, a estimé, lundi 25 février, le régulateur australien des médias.

Le 8 septembre, la Japonaise Naomi Osaka avait remporté l’US Open face à Serena Williams au terme d’un match cacophonique. A cause de plusieurs écarts de comportement, l’Américaine avait reçu un avertissement, avant de se voir infliger un point puis un jeu de pénalité. Au cours d’un échange tendu avec l’arbitre, elle avait traité l’arbitre de « menteur » et de « voleur ». Elle avait alors écopé de 17 000 dollars d’amende.

Lire la suite sur le site du Monde

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :