Le journal et la ville de Strasbourg, organisateurs du prix, ont considéré que "Gargalo ne mérite plus de se prévaloir d’un Prix qui promeut des valeurs qu’il a transgressées"

Une polémique a éclaté ces derniers jours suite à la remise en novembre dernier par le journal Courrier international en association avec la ville de Strasbourg du prix « Plumes libres pour la démocratie » au dessinateur de presse portugais Vasco Gargalo. Ce dernier avait été accusé d’antisémitisme par Philippe Meyer, président du B’nai B’rith France, dans un tweet publié vendredi dernier.

Lire la suite :

Tag(s) : #News

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :