Lu sur le site du Figaro :

Nick Anderson, prix Pulitzer 2005 du dessin de presse, a représenté le président américain distribuant de la javel pour soigner le Covid-19. Retirée de la vente dans un premier temps, la caricature est de nouveau commercialisée.

«Cette puissance, cette technologie, c'est incroyable». Les mots de Donald Trump devant la réussite du lancement de la navette Crew Dragon sur l'ISS sont sans équivoque. Et il semble qu'envoyer un vaisseau sur orbite relève presque du jeu d'enfant à côté de ce que traverse le président des États-Unis.

Gestion controversée de la crise sanitaire, manifestations et émeutes causées par le décès de George Floyd, accusations de fake news sur les réseaux et déclarations tonitruantes... En pleine campagne pour un deuxième mandat, les difficultés s'accumulent. Et ses récentes sorties sur d'éventuels remèdes contre le Covid-19 lui ont valu un hommage de la part du caricaturiste Nick Anderson. Prix Pulitzer du dessin de presse en 2005, ancien président de l'Association des dessinateurs de presse américains, il est régulièrement publié par le Washington Post, le New York Times ou USA Today.

Réalisé le 23 avril 2020, le dessin titré The Trump Cult représente un Donald Trump au teint bien orangé, distribuant du Clorox, une marque de javel américaine, à la manière d'une soupe populaire. Sur le chaudron, les inscriptions «Kool-Aid» et «Chloroquine» sont barrées d'un trait rouge, afin de représenter les multiples retournements de veste du président américain sur la question du coronavirus. Devant lui, plusieurs partisans hystériques se délectent (et s'étouffent) du breuvage et arborent une casquette «MAGA», tirée du fameux slogan «Make America Great Again».

L'équipe de campagne de Donald Trump tente de faire censurer un caricaturiste
Tag(s) : #News

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :