C’est à la Belle Époque qu'émerge à Paris (comme à Londres, Berlin et New-York) une communauté homosexuelle “moderne” et visible, qui tend à s’affranchir des barrières de classe ou de nationalité, tandis que la presse de l’époque regorge de notations péjoratives et violemment hostiles aux “invertis”. “Pédérastie” et “saphisme” sont généralement associés par les médecins aux pires perversions. Malgré cela, des lieux de sociabilités homosexuels se constituent au cœur de la capitale française dans l’espace public. Décriés, isolés, ostracisés dans les discours, les homosexuel.le.s se retrouvent dans des endroits spécifiques : quartiers (les Champs Élysées à Paris notamment), bars, clubs, guinguettes, vespasiennes (urinoirs), parcs, établissements de bains, bordels, etc., qui font bien sûr l’objet de surveillances policières. Tout au long du 19e siècle, des milliers d’articles et d’ouvrages évoquent l’homosexualité, en des termes toujours dépréciatifs. Perversion, maladie héréditaire ou acquise, l’homosexualité obsède auteurs et lecteurs de la Belle Époque. De son côté, l’image imprimée (illustrations, caricatures, dessins de presse), florissante depuis les années 1830, reste le plus souvent allusive et n’aborde que rarement la question de manière frontale. Ces rares représentations, qui relaient l'homophobie et la lesbophobie de l'époque, loin de traduire la violence des écrits, portent hélas bien des préjugés encore en circulation de nos jours !

Exposition conçue par Guillaume Doizy en 15 panneaux à imprimer aux formats A3 (collèges et lycées), A2 ou A1. Impression des panneaux à vos frais par l'imprimeur de votre choix. La redevance permet de montrer l'exposition sans condition de durée ou de date mais dans un lieu unique. Possibilité d'extension de l'exposition (panneaux "bonus")

Redevance pour Mairies, Médiathèques, Centres culturels, Universités : 200 euros ttc.

Redevance pour collèges et lycées : gratuit.

Auteur d'une quinzaine de livres, Guillaume Doizy propose des conférences ou animations pédagogiques (ateliers, visites guidées) sur le sujet de l'exposition.

Contact : 06 17 20 52 57 caricadoc@ymail.com (c'est bien ymail)

Siret n°51039732600016

Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Gays et lesbiennes à la Belle Époque, déconstruction d'un stéréotype : exposition à louer (gratuite pour collèges et lycées)
Tag(s) : #Expos à louer, #Expositions
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :