image hébergée par photomaniak.com

(dessin de Jiri Sliva)

(dessin de Bernard Bouton, logo de l'EIRIS)

COLLOQUE INTERNATIONAL CARICATURE ET RELIGION(S) : PROGRAMME


Organisé par
l’EIRIS (Equipe Interdisciplinaire de Recherche sur l’Image satirique EA 950)

En collaboration avec le Centre de Recherche en Arts de l’Université de Picardie, JE 2464 et le Centre d’Etudes Interdisciplinaires sur le Monde Anglophone de l’UBO, JE 2456.

Du 22 au 24 mai 2008 à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’UBO (Brest, France)

---------
JEUDI 22 MAI 2008

 I . DE QUELQUES USAGES ICONOCLASTES DE LA RELIGION AU CINEMA, DANS LA BANDE DESSINEE ET LES JOURNAUX SATIRIQUES D’AUJOURD’HUI

Séance plénière – Amphi 3

14 h Accueil des participants

14 h 20 Moncelet Christian (Clermont-Ferrand) : « Le Christ en croix : les clous de la dérision »

14 h 40 Mazurier Stéphane (Dieppe) : « L’anticléricalisme dans les dessins de Charlie Hebdo (1969-1982)

15 h Mushabah’ Massumbuko Alain (Kinshasa) : « Caricature, une provocation contre quels ‘dieux’ »

15 h 20 Hochmann Thomas (Paris), « Le droit face à la caricature de la religion: trois modèles ».

15 h 40 Débat

16 h 10 Pause

16 h 30 Kaenel Philippe (Lausanne), « Bande dessinée et blasphème au XXe siècle ».

16 h 50 Robert Valentine (Lausanne), « L’Evangile au miroir déformant du cinéma : « La Vie de Brian » par les Monty Python ».

17 h 10 Girard Gaïd (Brest), « ‘Suicide is painless’ : Les usages iconoclastes de la religion dans M.A.S.H de Robert Altman (USA, 1970) »

17 h 30 Débat

Inauguration de l’exposition

----------

VENDREDI 23 MAI 2008

II. CARICATURE ET RELIGION(S) EN EUROPE

9 h-11 h 15 -Trois ateliers : Salles A 009 – A 00 A – A 0001B

DES ORIGINES DU CHRISTIANISME AU MOYEN AGE : UNE AUTODERISION RELIGIEUSE ?

8 h 30 Dalmon Laurence (Clermont-Ferrand), « La caricature à l’œuvre dans le discours anti-hérétique des premiers Pères de l’Église ».

8 h 50 Tozzi Ileana (Museo dei Benbi Ecclesiastici della Diocesi di Rieti), « Dal simbolico al grottesco : la rappresentazione del maligno nelle opere d’arte sacra del Museo dei Beni Ecclesiastici della Diocesi di Rieti ».

9 h 10 Thénard-Duvivier Franck (Rouen), « Caricature et parodie au seuil des cathédrales gothiques »

9 h 30 Débat

9 h 50 Pause

10 h 05 Sansy Danièle (Le Havre), « Figures de l’hérésie et de l’infidélité dans l’iconographie chrétienne (XIIe – XIVe siècles) »

10 h 25 Muller Welleda (Dijon), « La caricature au plus près du sacré : le cas des sculptures grimaçantes et irrévérencieuses dans les stalles du XVème siècle en pays Bourguignon, Flamand, et Rhéno-mosan »

10 h 45 Débat

EGLISE ET CARICATURE A L’EPOQUE MODERNE

8 h 30 Duccini Hélène (Parix X), « Moines, jésuites et curés dans l’image satirique à l’époque moderne »

8 h 50 Hunt Tamara (University of Southern Indiana), « Envisioning “Terrorists”: English Political Dissenters and French Revolutionaries in English Caricature ».

9 h 10 Bujoli-Minetti Marina (Aix), « Caricature et Religion sous George III »

9 h 30 Débat

9 h 50 Pause

10 h 05 Lamotte Stéphane (Montpellier), « L’affaire Girard-Cadière (1731) ou la caricature d’un jésuite et de sa pénitente »

10 h 25 Vert Xavier (Nantes), « Caricature et « figura dramatis »

10 h 45 Débat

XIXe ET XXe SIECLES EN FRANCE

8 h 30 Lo Feudo Michela (Naples) : « Les ‘religions’ révolutionnaires de 1830 à 1848 entre caricature et récit excentrique »

8 h 50 Petit Vincent (Fribourg/Paris), « L’anticléricalisme est un art. Le Retour de la conférence peint par Courbet et commenté par Proudhon »

9 h 10 Bihl Laurent (Paris), « Adolphe Willette, de la haine du clergé à l’obsession de Dieu »

9 h 30 Débat

9 h 45 Pause

10 h 05 Padiou Nicolas (Dresde/Paris), « Caricature et religion en France et en Allemagne pendant la Première Guerre mondiale »

10 h 25 De Perthuis Bruno (Paris), « Images des dieux et des religions dans la caricature de la Grande Guerre »

10 h 45 Débat

11 h Pause

Vendredi 23 mai – 11 h 15-16 h 15 Séance plénière – Amphi 3

11 h 15 Résumés des communications des trois ateliers

XIXe et XXe SIECLES EN EUROPE

11 h 30 Morelli Anne (Bruxelles), « La caricature anticléricale en Belgique au XIXe siècle »

11 h 50 Machinal Hélène (Brest), «Et Adam devint singe : figuration de l’origine dans les caricatures de Punch dans la seconde moitié du 19ième siècle »

12 h 10 Danguy Laurence (Konstanz), « Le combat typologique de Jugend »

12 h 30 Débat

13 h Repas

14 h 30 Zanella Francesca (Parma) : « I santi e la guerra : Caricatura in Italia durante la grande guerra

14 h 50 Moretti Paolo (Bergamo), « La satira anticlericale in Italia nel secondo dopoguerra »

15 h 10 Skrukelj Vanja (Parma), « Religione e satira in Italia : Fonti e cicolazione di modelli »

15 h 30 Konstantinova Zdravka (Sofia), « L’anticléricalisme dans l’œuvre de deux dessinateurs bulgares : Ilia Bechkov (1901-1959) et Marko Behar (1914 -1973) »

15 h 50 Débat

16 h 15 Pause

Vendredi 23 mai – 16h30-18h Séance plénière – Amphi 3

III. CARICATURE ET RELIGION EN ASIE

16 h 30 Gabaude Louis (Chaing Mai), « La caricature religieuse apologétique dans le bouddhisme contemporain en Thaïlande »

16 h 50 Yamanashi Atsushi (Osaka/Paris), « Georges Bigot et l’Eglise catholique au Japon à la fin du 19ième siècle »

17 h 10 Yue Yue (Brest), « Le Personnage caricatural Ji Gong 济公 dans le bouddhisme chinois »

17 h 30 : Débat

Théâtre : « La crosse en l’air » de Jacques Prévert

---------------

SAMEDI 24 MAI

IV. AUTOUR DE MAHOMET

Samedi 24 mai – 9h- 13h- Séance plénière – Amphi 3

9 h Deligne Alain (Münster), « Les caricatures de Mahomet : texte, image, émotion »

9 h 20 Bézécourt Jocelyn (Paris), « Thèmes et cibles dans la caricature de l'islam »

9 h 40 Al Karjousli Soufian (Le Havre), « Quelle place pour les caricatures dans le monde musulman ? »

10 h Sarnelli Enrico (Roma), « Rire des religions dans le monde globalisé: l'image de l'islam dans le graphisme satirique italien »

10 h 20 Débat

10 h 50 Pause

11 h 10 Gardes Jean-Claude (Brest), « La réaction surprenante de Titanic à l’affaire des caricatures de Mahomet »

11 h 30 Potocki Margarethe (Clermont-Ferrand), « Peut-on dessiner la schizophrénie ? »

11 h 50 Kotek Joël (Bruxelles), « Quand la caricature arabe s’inspire de l’iconographie chrétienne moyenâgeuse, de la caricature anti-dreyfusarde et nazie »

12 h 10 Débat

12 h 30 Bilan général et clôture du colloque

13 h Repas


APPEL A CONTRIBUTIONS : (Cet appel à candidature est clos... )

(An english translation of this call for papers is to be read at the back of this page click here)

Colloque international organisé par l’EIRIS (Equipe Interdisciplinaire de Recherches sur l’Image Satirique) rattachée à l’Equipe d’Accueil Littératures-Langues (EA 950, Université de Bretagne Occidentale) avec la participation du Centre de Recherches en Arts (JE 2464, Université de Picardie Jules Verne). 

Sous la direction de Jean-Claude Gardes et Guillaume Doizy.

L’affaire dite des caricatures de Mahomet (février 2006), indépendamment des arrière-pensées des uns et des autres, a mis la caricature au centre d’une crise politico-médiatique sans précédent. Cette crise a rappelé deux choses : d’une part, la puissance symbolique (et quasi magique) de l’image satirique, quelques traits de crayon s’avérant capables « d’embraser » le monde ; d’autre part, l’hostilité des religions à se voir brocarder. Plusieurs raisons furent invoquées : le refus de toute représentation de la divinité, le délit de blasphème, le respect dû aux croyants blessés dans leurs convictions intimes. Tous ces arguments mettent en cause la liberté d’expression. 

Les religions ont adopté depuis fort longtemps une attitude complexe vis-à-vis de l’image et de la caricature. L ’idolâtrie, qui tire un trait d’égalité entre un dieu et sa représentation, le refus de toute représentation de la divinité ou encore la surutilisation de signes iconiques comme véhicules de la foi se sont accompagnés d’une instrumentalisation de la caricature comme arme pour ridiculiser ou avilir la religion de l’autre. Mais après s’être mutuellement attaquées au travers d’images satiriques parfois très violentes, les religions ont dû faire face à un élan puissamment désacralisateur, du Moyen Âge jusqu’à l’époque contemporaine. La caricature n’a eu de cesse de contester le rôle social, politique et moral des pouvoirs religieux dans la société, voire de s’en prendre à leurs dogmes. 

  La caricature des religions (et sa répression) ou la caricature comme arme aux mains des religions apparaît comme un phénomène récurrent, même s’il faut distinguer des rythmes et des approches spécifiques en fonction des histoires particulières de chaque culture.

 Nous nous intéresserons à la caricature des religions dans sa complexité et sa dynamique au travers de l’histoire, des « origines » à l’époque contemporaine. Nous analyserons les fonctions et les mécanismes de la caricature au regard du sacré. L’utilisation de l’image satirique par les religieux fera l’objet d’une étude spécifique, et nous pourrons comparer les langages de la caricature cléricale/anticléricale. En outre, nous tenterons d’appréhender la généralisation de la caricature des religions comme un phénomène universel bien qu’hétérogène. La question du rapport images/religions/blasphème/censure nous invitera à évaluer les pressions exercées à l’encontre de l’image et leur justification théologique, politique ou sociale. Enfin, il faudra veiller à opérer la distinction entre caricature anticléricale et caricature antireligieuse : la caricature s’attaque-t-elle avec les mêmes armes à un dieu ou à ses représentants ?

 Nous invitons les personnes désireuses de participer à ce colloque à envoyer un résumé de leur contribution (15-20 lignes avec vos coordonnées, votre fonction et votre discipline) à Jean-Claude Gardes et Guillaume Doizy.

 

Date limite des candidatures : septembre 2007

Conference : Caricature and Religion(s)
Call for papers

  International conference organized by EIRIS (Interdisciplinary Team of Researches on Satiric Images) bound with the Team of Literatures-languages Reception (EA 950, Université de Bretagne Occidentale) with the participation of the Research center in Arts (JE 2464, Université de Picardie Jules Verne). Date considered : 22, 23, 24 may 2008. Place: Brest ().  

 Directed by : Jean-Claude Gardes and Guillaume Doizy.  

Regardless of any ulterior motives on the part of those implicated, the so-called ‘Mohamed caricature affair’ (February 2006) placed caricatures at the heart of an unprecedented media-political crisis. This crisis underlined firstly the symbolic, (even quasi magical) force of the satirical image, with a few pencil strokes proving capable of setting the world ‘ablaze’, and secondly the hostility of religions at seeing themselves pilloried. A good number of causes for this reaction have been cited, such as the refusal to accept any representations of divinity, consideration of blasphemy as a crime and the imperative for the respect of believer’s sensibilities. All of these considerations challenge the limits of freedom of expression.
Religions have long taken a complex attitude towards imagery and caricature. Whilst idolatry takes divinity and representations of god as one, hence refusing to accept any representations of god or the overuse of iconic signs as vehicles of one's faith, caricature has been instrumentalised as a weapon to mock or degrade other people's religions. But whilst attacking each another through what are sometimes very violent satirical images, religions have faced a powerful surge of desacralisating caricature from the Middle Ages to the present day, with such caricature consistently attacking the social, political and moral role of religious powers in society, whilst equally disputing their dogma.
Caricature of religion (and its oppression) and caricature as a weapon in the hands of religions is a constant through time, although it is important to distinguish patterns and approaches in terms of intercultural historical differences.
Our scope of interest extends to caricature of religion in all its complexity and dynamics throughout history, from its origins to the present day. We shall analyze the functions and mechanisms of caricature in its treatment of the sacred. The use of satirical images by representatives of religions will be the object of a specific study, and we will compare the languages of clerical and anticlerical caricature. In addition, we shall look to understand the expansion of religious caricature as a universal, yet heterogeneous phenomenon. The question of the interrelationship of images, religion, blasphemy and censorship will lead to an evaluation of theological, political or social justifications for the pressures placed on the image. Finally, we will look to the differences between anticlerical caricature and antireligious caricature: do caricatures take the same approach to attack a god as opposed to his representatives?
Those interested in presenting a paper are invited to send proposals (15-20 lines with address, function and discipline) to either of the following addresses:

 Jean-Claude Gardes et Guillaume Doizy.

 
Term of application : september, 2007 

Translated by par Bruno Doizy and Jane Weston

  Haut de page
 


Tag(s) : #Débats Conférences Colloques