Appel à communications La satire dans les arts visuels : questions de la recherche actuelle

 

Colloque présenté dans le cadre du 81e congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), 8‐9 mai 2013, Université Laval, Québec Organisé par Dominic Hardy (UQAM, CRILCQ/CASGRAM) et Anne‐Marie Bouchard (Université McGill)

 

Depuis la fin du 18e siècle notamment, les formes satiriques de la culture visuelle ont gagné les sphères de l’imprimé de masse, puis celles du musée et des archives, participant souvent par ailleurs (et parfois contre son gré) aux modes privilégiés de narration historique des classes dominantes. Depuis les années 1950, il semblerait que l’on assiste à l’intensification progressive du recours aux modes satiriques dans l’art contemporain, et ce, de manière directe, à travers les infrastructures institutionnelles de l’art. Cette institutionnalisation progressive de l’image satirique n’implique pas nécessairement que son potentiel subversif soit neutralisé, d’autant que la circulation d’images satiriques interrogeant les structures sociopolitiques de la culture occidentale et le statut chancelant de l’oeuvre d’art ne faiblit pas. S’arrogeant les discours sur l’identité individuelle et collective, l’image satirique agit tel un discours parallèle qui reflète, infiltre et détourne les institutions, les codes et les ambitions des beaux--‐arts, à l’aide de stratégies humoristiques susceptibles de ridiculiser ou de renverser une situation, de tourner une figure en dérision, de poser un regard sarcastique ou de moquer gentiment. Ce colloque souhaite réunir des chercheurs émergents et établis s’intéressant aux démarches satiriques dans les arts visuels dans toutes les périodes (autant historiques que contemporaines). Plusieurs questions seront abordées (sans être exclusives):

‐ Quels sont les impacts d’une démarche satirique sur les codes de la représentation visuelle ?

‐ Comment l’image satirique met‐elle en circulation les polémiques, les imaginaires et les préoccupations sociales, politiques, culturelles, identitaires, etc.?

‐ Comment l’étude de la satire visuelle transforme‐t‐elle l’histoire de l’art en tant que discipline? À quelles assises méthodologiques et théoriques appelle‐t‐elle ?

 

Les propositions, qui ne doivent pas dépasser 500 mots et qui sont attendues au plus tard le 25 janvier 2013, doivent être envoyées aux organisateurs Dominic Hardy (hardy.dominic@uqam.ca) et Anne--‐Marie Bouchard (annemarie.bouchard.4@gmail.com ). Veuillez y joindre une brève présentation bio--‐bibliographique (maximum 200 mots)


Les réponses des organisateurs seront envoyées avant le 15 février.

 

 

Tag(s) : #Débats Conférences Colloques