charlie-hebdo-elevons-le-debat.jpg

 

Elevons le débat, Charlie Hebdo, Préface d’Oncle Bernard, Ed. Les Echappés, avec les dessins de Cabu, Catherine, Charb, Luz, Honoré, Jul, Riss, Tignous et Willem, 19€.

 

Comme chaque année, l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo publie un recueil de ses meilleurs dessins. Chaque année, l'éditeur (dorénavant les éditions Les Echappés) s’ingénie à trouver une nouvelle présentation, un « axe » qui corresponde aux douze mois écoulés.

Surfant sur les succès de librairie d’Oncle Bernard (qui tient une chronique économique dans Charlie et sur France Inter, spécialiste d’économie et grand pourfendeur de Marx), le recueil prend le lecteur étonnamment à rebours en s’ouvrant sur une préface qui nous a semblé totalement insipide (d’autres apprécieront peut-être ?) !

Fort heureusement, Les Echappés ont livré à la sagacité des dessinateurs les 215 pages restantes. De quoi faire oublier les borborygmes linguistiques du début et rendre l’ouvrage attrayant !

La verve joyeuse, colorée et mordante des caricaturistes permet de revisiter l’actu de l’année en sourires et coups de colères salutaires. Une année de dessins censée permettre « d’élever » le débat, mais qui souligne surtout l’indigence des affrontements idéologiques, au profit de l’hyper médiatisation du fait politique et social.

Le recueil, subdivisé en six grandes parties comprend les œuvres de Cabu, Catherine, Charb, Luz, Honoré, Jul, Riss, Tignous et bien sûr Willem. De quoi relire Charlie Hebdo, mais dans le désordre, sans que s’impose la dictature temporelle qui résulte d’une publication hebdomadaire et de son commentaire de l’actu immédiate. Les rapprochements thématiques (et donc visuels) invitent aux comparaisons et aux synthèses sur la durée. L’ensemble pousse à réfléchir aux questions qui ont traversé la société en prenant de la hauteur par rapport aux petites phrases et aux anecdotes de la vie politique et sociale qui, au départ, forment le petit déjeuner des dessinateurs.

 

Tag(s) : #Comptes-rendus recueils