humourcontrexclusion.jpg

 

L’humour contre l’exclusion, recueil collectif de dessins au profit des Restos du Cœur, Hugo et Cie, 128 p., 14,50€.


Depuis longtemps les dessinateurs de presse sont invités à apporter leur contribution à des œuvres caritatives, corporatistes ou non. En 1870, en pleine guerre contre la Prusse déclenchée par Napoléon III, le très républicain Alfred Le Petit consacrait déjà aux « blessés de nos armées de terre et de mer » le bénéfice d’un numéro de son hebdomadaire illustré de caricatures La Charge. Le Courrier français fait de même en 1886 au profit des inondés du Midi. Tout au long de la première guerre mondiale, de très nombreux satiristes (de l’arrière pour la plupart) ont chacun donné quelques œuvres pour venir en aide aux « Humoristes mutilés et aux Familles des artistes morts au Champ d’honneur », etc. Le XXIe siècle n’a pas vu se tarir ce genre d’initiatives, bien au contraire. Ces dernières années des ventes aux enchères se succèdent, dont la recette est reversée au DAL par exemple. Avec ce recueil de dessins de presse, les éditions Hugo et Cie apportent cette fois, comme tous ceux qui y ont participé, leur soutien aux Restos du Cœur.


Soutien matériel bien sûr, mais également soutien moral puisque les dessins réunis dénoncent les différentes exclusions dont sont victimes les « petits » dans nos sociétés : la misère, les problèmes de logement, les licenciements, le racisme… Le recueil mêle les contributions d’artistes plus ou moins connus, classés par ordre alphébétique. Aux côtés de Plantu, Cabu, Aurel, Jul, Lefred-Thouron, Pétillon, Vuillemin et Delambre (…), on retrouve la signature de dessinateurs d’actualité ou de bande dessinée moins connus.


Impossible de citer tous ces artistes (une soixantaine). Evoquons tout de même les hilarants et si justes dessins de Chimulus, qui publie tous les jours sur la Toile ses réactions graphiques à l'actualité la plus chaude. Il est assez difficile de "rire" des exclusions, sans tomber dans le travers qui consiste à rire aux dépens des exclus ou sans pratiquer un humour noir totalement déprimant. Rien de pire que le cynisme en la matière. La plupart des dessins de ce recueil ne manqueront pas d’amuser ou de révolter le lecteur, et c’est le but !


Petit bémol à cette présentation : le titre « l’humour contre l’exclusion » ne reflète pas tout à fait le contenu de l’ouvrage, puisqu’il s’agit uniquement de « dessins contre l’exclusion ». Quelques textes d’humoristes (tant à la mode depuis quelques années) auraient sans aucun doute « enrichi » l’ensemble…

 

GD, décembre 2012

 

 

Tag(s) : #Comptes-rendus recueils