Europe-Glenat.jpg

 

L’€urope vue par les Suisses, 111 p., Glénat.


Après les trois recueils thématiques « La France », « Le Foot » et « La Crise » vu(e)s par les Suisses, Glénat publie un quatrième recueil intitulé L’Europe vue par les Suisses. Le pays du fromage et des comptes numérotés dispose en effet d’une belle brochette de dessinateurs qui commentent l’actualité au quotidien dans des journaux d’informations, voire des titres satiriques plus marginaux. Le plus connu d’entre eux, Chappatte, travaille notamment pour Le Temps et International Herald Tribune. Il collabore également à Cartooning for peace aux côtés de Plantu. Lui et ses collègues nourrissent de leur talent la presse quotidienne, hebdomadaire et mensuelle du pays qui semble goûter bien plus qu’en France le dessin de presse éditorial.

Au-delà des biens connus (en France du moins) Mix et Remix ou Barrigue, signalons Alex, Benedicte, Burki, Caro, Herrmann, L’Epée, Mibé, Maret, Pigr, Pitch et Stef.

A l’opposé de l’Almanach du dessin de presse édité par Pat à Pan, Glénat choisit de ne publier que des dessins pleine page, donnant au œuvres une belle visibilité mais limitant le nombre de signatures ou d’événements évoqués.

Un recueil bien sympathique qui témoigne de la vigueur des stéréotypes nationaux, encore très différents d’un pays à l’autre malgré la mondialisation culturelle à l’œuvre. Ce langage demeure bien pratique pour parler d’une Europe qui peine à se construire et donc pour évoquer ses différentes composantes… nationales. L’ensemble se subdivise en parties thématiques qui n’abordent pas vraiment l’histoire de la construction européenne mais plutôt quelques uns des aspects saillants qui peuvent intéresser le lecteur. Comment perçoit-on aujourd’hui Bruxelles, les questions d’adhésion et d'élargissement, la crise grecque, l’euro, la question des Roms, et même le foot, sans oublier bien sûr divers scandales et quelques uns des principaux pays qui ont fait la « grande » actualité européenne de ces derniers temps ? Et bien sûr les relations complexes que la Suisse entretient avec l'Europe qui l'entoure !

On regrettera que le recueil se limite à la presse romande et que les dessins ne comportent ni date, ni nom du support dans lequel ils ont été publiés.

 

A quand ce genre de recueil réunissant des dessinateurs de toute l'Europe ?

 

GD, le 3 juillet 2011

Tag(s) : #Comptes-rendus recueils