CC_16906.jpg

 

Conférence de Laurent Baridon : « La Grande Guerre des cartes figurales » mardi 17 décembre à 18h30, Auditorium de la HEAR, Strasbourg

 

Le genre de la carte figurale est probablement aussi ancien que la cartographie, mais il connaît un remarquable épanouissement entre 1870 et 1918. Le procédé qui consiste à apparenter les contours géographiques à des personnages correspond en effet aux idéologies nationalistes qui fondent la géopolitique européenne. Les périodes de tensions et de conflits favorisent la multiplication de ces représentations qui font s’affronter violemment des personnages emblématiques. Ces liens très forts au contexte historique ont trait à l’histoire de la propagande visuelle. Ils doivent cependant être précisés et relativisés à la lumière d’autres critères qui relèvent de la création, de la diffusion et de la réception de ces documents. Ils permettent de faire apparaître des éléments plus subjectifs qui traduisent une appropriation individuelle et sensible des événements historiques et de l’espace géographique.              

 

Laurent Baridon est professeur d’histoire de l’art à l’Université Lumière-Lyon 2. Il est l'auteur d'une importante étude, parue en 2011, sur le thème des cartes figurales : Un atlas imaginaire. Cartes allégoriques et satiriques. Paris, Citadelles & Mazenod.

 

Le programme de recherche « Lignes de front 1914-2018 » porté par l'atelier de communication graphique de la Haute Ecole des Arts du Rhin, propose une contribution des arts visuels à l'étude et l'interprétation du matériau historique laissé par la Première Guerre mondiale afin de révéler le rôle que joue la culture visuelle dans la construction de l’imaginaire commémoratif.

 

Auditorium de l’École supérieure des arts décoratifs

Haute école des arts du Rhin

1, rue de l’Académie, Strasbourg

Entrée libre

Tag(s) : #Débats Conférences Colloques

Partager cet article