9782723487146-L.jpg

 

Caroline Fourest et Jean-Christophe Chauzy, La vie secrète de Marine Le Pen, Grasset/Drugstore, 112 p., 15 euros.

 

Ces dernières années les bandes dessinées politiques ont suscité un réel engouement, centrées en général sur une personnalité de premier plan. Le succès de La face karchée de Sarkozy (dessins de Riss) n’a pas manqué de faire des émules, avec une multiplication des « BD enquêtes » plus ou moins réussies. Des BD qui s’intéressent pour certaines à un aspect de la carrière de tel ou tel ou qui prennent parfois un caractère plus strictement biographique. C’est le cas de cette Vie secrète de Marine Le Pen concoctée par la journaliste Caroline Fourest et le dessinateur Jean-Christophe Chauzy.

 

Le passage de témoin à la tête du FN entre Jean-Marie Le Pen et sa fille a propulsé sur le devant de la scène celle qui cherche depuis quelques années à « dédiaboliser » un parti d’extrême droite miné par les rivalités internes, mais capable de cristalliser sur son nom de larges pans de l’électorat. Avec la campagne pour la présidentielle de 2012, un opus sur Marine Le Pen s’imposait, la passionaria d’extrême droite se montrant habile à jongler entre xénophobie et promesses sociales, au point de devenir rapidement médiatique.

 

Depuis des années, Caroline Fourest (partie de Charlie Hebdo en même temps que Philippe Val) s’intéresse aux intégrismes religieux, à la laïcité et à l’extrême droite. En ayant publié une biographie sur Marine Le Pen (Grasset), la journaliste s’imposait pour concevoir le scénario de cette bande dessinée. Mais un scénario finalement assez terne et peu original.

 

Hissée au sommet du parti, la nouvelle présidente du Front se paie les services d’un journaliste qui doit rédiger sa biographie. Entretien après entretien, la vie « secrète » de Marine Le Pen se déroule au fil des pages. Déchirements familiaux, rivalités au sein du parti, fréquentation des nostalgiques du nazisme, mariage et divorce, penchant pour la fête et la boisson, fidélité au « père » Jean-Marie, la « vie secrète » de la candidate Front national à la présidentielle 2012 n’est pas faite pour passionner le lecteur. Comme souvent, le titre accrocheur tient assez mal ses promesses. Car cette biographie demeure sans doute bien trop factuelle pour nourrir la curiosité. On peine à trouver dans ces pages une analyse des idées du Front national, de ses succès passés et présents, de sa longévité. Point de drôlerie ni de sarcasmes qui pourraient satisfaire notre goût pour la satire politique ou notre envie d’en découdre avec la candidate d’un parti xénophobe que Sarkozy tente de séduire à tout prix. Quant au travail de Jean-Christophe Chauzy, il laisse également dubitatif. La plupart des personnages invoqués manquent étonnamment de ressemblance par rapport à leur double réel et contrairement à ce qu’indique la présentation de l’éditeur, ni Marine Le Pen ni son clan ne sont « impitoyablement croqué(s) », comme on pouvait à bon droit l’espérer.

 

Une BD pleine de promesse (eu égard au sujet mais aussi au pedigree des deux auteurs), mais qui hélas manque de punch…

 

Dédicaces de Jean-Christophe Chauzy :

- à Montreuil le 18.04.2012 FOLIES D'ENCRE

 

- à Dijon le 12.05.2012 LIBRAIRIE GRANGIER

 

 - au Festival BD Pyrénées – Billère du 25.05.2012 au 27.05.2012

 

 

Tag(s) : #Comptes-rendus recueils