Sans-titre-1-copie-copie-5.jpg

« PAS DE DEUX / PAARLAUF »
L’AMITIÉ FRANCO-ALLEMANDE À TRAVERS LE MIROIR DE LA CARICATURE

du 17 janvier au 15 février 2013

Il y a un demi-siècle que le général de Gaulle et le chancelier Adenauer signaient le Traité de l’Élysée scellant la réconciliation entre les ennemies d’hier. Mais le tandem franco-allemand reste très vert si l’on chausse les bonnes lunettes. C’est ce que font le Goethe-Institut de Paris et le Centre d’information sur l’Allemagne (CIDAL), en présentant une exposition commune.

Programme d’ouverture le 17 janvier, de 15h à 18h :
Au Goethe-Institut :
15.00 Inauguration de l’exposition par M. Joachim Umlauf, directeur du Goethe- Institut de Paris
15.30 Visite guidée en français avec  M. Walther Fekl, commissaire de l’exposition
16.00 Entretiens avec les dessinateurs et d’autres professionnels présents (entre autres MM. Walter Hanel et Klaus Stuttmann)
Vente de dessins signés et du catalogue de l‘exposition

Au CIDAL :
15.00         Inauguration de l'exposition par Mme Stefanie Hallmann, directrice du CIDAL
15.30 - 17.00     Les lauréats du concours seront sur place et dessineront des caricatures en direct. Possibilité d’échange avec les jeunes talents ainsi qu’avec les représentants de la CARICATURA Kassel, de l'École Estienne Paris et de l'ESAM Caen-Cherbourg
Vente du catalogue de l'exposition



Pas de deux / Paarlauf
L'amitié franco-allemande au miroir de la caricature

Exposition
17 janvier - 15 février 2013
17 avenue d'Iéna 75116 Paris / 31 rue de Condé 75006
Ouverture : Jeudi 17 janvier de 15h à 18h
au Goethe-Institut et au CIDAL
Entrée libre
Tél. +33 1 44439230 et +33 144173131

En coopération avec le Centre d’Information et de Documentation de l’Ambassade d’Allemagne à Paris (CIDAL)

Commissaire de l’exposition : Walther Fekl

Ringard le couple franco-allemand ? Certes, il y a un demi-siècle que le général De Gaulle signait à l’Élysée, avec le chancelier Adenauer, le traité de la réconciliation entre les ennemis d’hier. Mais le tandem franco-allemand reste très vert si l’on chausse les bonnes lunettes. C’est ce que font le Goethe-Institut de Paris et le CIDAL, en présentant une exposition commune, parrainée par les caricaturistes Plantu et Klaus Stuttmann, qui retrace un siècle de relations franco-allemandes passées, présentes et à venir.

©Daniel MayaCette exposition se déploie en deux volets. L’un, au Goethe-Institut, revisite cinquante ans d’histoire franco-allemande à travers les dessins de célèbres caricaturistes français et allemands. On quitte le registre sérieux, institutionnel, routinier pour redécouvrir, dans sa fraîcheur et son authenticité, l’histoire de deux peuples qui cherchent à coopérer, à se comprendre, à s’aimer. L’angle est pertinent. Le ton souvent impertinent.

Et que dire du second, présenté en parallèle au CIDAL ! Drôle, décalé, décapant, percutant et parfois touchant : tel est le regard que de jeunes caricaturistes des deux pays proposent avec une cinquantaine de dessins. Dans le cadre d’un concours organisé par le CIDAL en coopération avec le Goethe-Institut, ils ont imaginé la suite de l’histoire : l’amitié franco-allemande, et dans 50 ans ?

L’amitié franco-allemande a peut-être 50 ans, mais une chose est sûre : ce n’est qu’un début.

 

Tag(s) : #Expositions

Partager cet article