Le dessin de presse dans tous ses États

Le dessin de presse dans tous ses États, coédition Gallimard / Cartooning for Peace, Gallimard, 2016, 25 euros.

Les attentats de janvier 2015 ont considérablement modifié le regard de la société sur les dessinateurs de presse. Si la crise des caricatures dites de Mahomet en 2005-2006 a suscité nombre de commentaires, la plupart des élites dirigeantes s’étaient alors gardées de défendre « jusqu’au bout » les dessinateurs menacés. La tuerie du 7 janvier en plein Paris, dans une période de montée en puissance de l’islamisme radical mondial, a entraîné de tout autres réactions. Alors que Charlie était littéralement abandonné depuis des années malgré les menaces, nombre de dirigeants de la planète ont dénoncé l’attentat aux côtés des manifestations monstres réunissant en occident des millions de personnes indignées autour du slogan « Je suis Charlie ». Si la présence de dirigeants politiques a pu étonner lors de la manifestation du 11 janvier, on a assisté à un retournement général. Dorénavant, face à la menace, l’État, l’Armée, la Police se sont muées en gardiennes de la liberté d'expression, protégeant à grande échelle dessinateurs et événements portant sur la caricature.

Ce nouveau cours explique sans aucun doute que le colloque organisé par Plantu en septembre 2015, se soit tenu dans un lieu aussi prestigieux que le CESE (Conseil économique, social et environnemental), sous le patronage de son président, Jean-Paul Delvoye, et en présence de ministres et anciens ministres, avocats de renom, historiens, religieux et bien sûr dessinateurs de presse internationaux. Mais quel revirement depuis 2012, alors que Charlie était accusé de vouloir « mettre de l’huile sur le feu… » et Charb caricaturé en provocateur débile « une » du Monde !

On se réjouira néanmoins de feuilleter ces dizaines de dessins et de lire les textes réunis ici, ainsi que la transcription des débats parfois contradictoires et toujours passionnants. L’ensemble est en effet très riche et permet de se confronter à des questions importantes posées par Plantu et son association Cartooning for peace depuis 2006. Plantu a été le premier à essayer de définir une éthique du dessinateur de presse, prônant une forme de retenue censée permettre de dépasser les antagonismes qui ont émergé suite à la publication des « caricatures » de Mahomet au Danemark. Depuis cette date, si Plantu a choisi de faire du dessin de presse une arme visant à créer des ponts entre les peuples, d’autres, comme Charlie, ont continué à prôner un usage radical et frontal du dessin de presse, conçu comme un outil de critique politique et sociale, sans retenue particulière à l’encontre des religions.

Le lecteur d’aujourd’hui ne manquera pas de se passionner pour les aspects historiques, juridiques, sociologiques, médiatiques, politiques ou même religieux de la question de la liberté d’expression soulevés par ce livre. Il savourera tout particulièrement la retranscription du débat entre Plantu et Riss, directeur de Charlie Hebdo. Pour la première fois depuis dix ans nous semble-t-il, les deux visions portées par Cartooning et par Charlie ont pu se confronter publiquement, au travers de leurs deux représentants emblématiques. Quelle fonction donner au dessin de presse ? Le dessinateur doit-il prendre en compte la « sensibilité » du citoyen ? Quel rôle joue internet dans la réception internationale et parfois conflictuelle du dessin de presse ? Pourquoi caricaturer Mahomet ?

L’échange entre Plantu et Riss prolongé par d’autres débats en présence de dessinateurs de presse (Kroll, Chappatte, Willis, Glez, Kichka, Elchicotriste, Bonil, etc., venus des « quatre coins du monde ») constitue sans doute la part la plus intéressante de cet ouvrage. Il faut saluer l’initiative des organisateurs de ce colloque qui, en réunissant ministres, dessinateurs, hommes publics, philosophes, historiens et religieux pour échanger sur le « dessin de presse dans tous ses états », on proposé au public des points de vue variés et souvent passionnants sur la question.

Guillaume Doizy

Tag(s) : #Comptes-rendus ouvrages, #News

Partager cet article