i55244_almanachperpeinard98.jpg
Almanach du Père Peinard de 1898.


    Le Père Peinard est fondé en février 1889 par le militant ouvrier anarchiste Emile Pouget (1860-1931). La revue illustrée deviendra La Sociale en 1895 et 1896. Pouget prône la grève générale, attaque et dénonce le capitalisme, l’Etat, l'armée et la religion en s'inscrivant dans la tradition argotique, gouailleuse et outrancière d’Hébert et de son Père Duchesne pendant la Révolution française. En butte à la censure, il s'en prend également à la justice comme dans le numéro du 22 mars 1891 où il écrit, sous le titre « Encore un procès » : « Y avait longtemps, nom de dieu, que le Père Peinard n’avait pas été emmerdé par les marchands d’injustice. Y avait quasiment trois mois que ces vaches là me foutaient la paix. C’était beaucoup pour Bibi, sacré pétard ! Aussi je me disais : « les charognards du tribunal sont donc tous crevés ? ».
   Le premier almanach est publié en 1893. Pouget en est l'unique rédacteur. A peine paru ce facicule mis en vente à partir du 1er octobre est saisi. 
   Pouget est obligé de fuir à Londres après les attentats anarchistes. Il continue d’y faire paraître le Père Peinard. Rentré en France il deviendra un dirigeant de la CGT.
   L'Almanach, en fonction des années, comprend des dessins anticapitalistes et antimilitaristes parfois signés de Roedel, Willette, Hermann-Paul...

   Voir les Almanachs du Père Peinard (fichiers pdf à télécharger)
1894 ; 1896 ; 1897 ; 1898 

 

i55245_pougetemile.jpg
Portrait d'Emile Pouget par Aristide Delannoy.


Tag(s) : #Presse "satirique"