André-Philippe Côté, De tous les... Côté 2008, Les éditions La Presse. 11e recueil de Côté (dessinateur au Soleil de Québec et à Courrier international notamment), composé de 126 caricatures N/B.

Dans l’espace francophone, les dessinateurs de presse du Québec rivalisent sans difficulté avec leurs homologues français, belges, suisses, etc. André Philippe Côté compte parmi ces caricaturistes d’outre atlantique qui, comme Plantu en France, doivent leur renommée à leur publication régulière de dessins dans la presse quotidienne. André-Philippe brille chaque jours dans les pages du Soleil, par des charges ciblant avec esprit et humour l’actualité régionale, nationale et internationale.
Le lecteur québécois passera avec plaisir cette revue de l’année 2008 en retrouvant dans ce recueil (le 11e publié chez le même éditeur) des dessins déjà parus dans son quotidien préféré, mais également des charges inédites, telles que le dessinateur les soumets à son rédac chef avant de les réaliser pour publication.
Quant à nous qui n’habitons pas cette belle province du Canada, nous nous réjouissons doublement. Ce livre constitue l’occasion de découvrir un peu mieux l’actualité politique et sociale du Québec. André-Philippe n’épargne pas les grands partis, s’indigne contre le racisme d’un certain ADQ qui ressemble fort à notre Front National, s’amuse du feuilleton de la politique locale. Un quart du recueil s’intéresse tout particulièrement au véritable « sujet » de l’année : le 400ième anniversaire de la ville de Québec. André-Philippe a surtout insisté sur le peu d’empressement des stars à participer à l’événement et à lui donner l’envergure que d’aucuns auraient espéré, commémoration qui aura également assez peu intéressé… les médias français.
Le caricaturiste du Soleil s’intéresse également à l’actualité internationale, les élections américaines, Cuba, la libération d’Ingrid Bétencourt, les JO de Pékin, mais également aux questions sociétales, qui taraudent les québécois aussi bien que les opinions occidentales : l’homosexualité, l’indépendance des médias ou leur éthique, l’égalité homme-femme, la flambée des prix du pétrole, l’état du service public de santé, les transports en commun, l’éducation, etc., en privilégiant le point de vue de l’usager, souvent laissé pour compte.
Le dessinateur, qui témoigne d’une grande générosité, a d’abord pratiqué la bande dessinée, et ça se voit ! Pas seulement au travers de son trait enlevé et dynamique et des dessins dans lesquels la situation a autant d’importance que l’expressivité des postures et des visages, sans compter le rôle prépondérant de la bulle dans la plupart de ses charges. Tandis que certains multiplient les métaphores littéraires, André-Philippe joue souvent des effets parodiques, en invitant dans ses œuvres les frères Dalton, Tintin, Astérix ou encore de multiples héros de la bande dessinée belge. Ses dessins d’actualité témoignent d’une certaine uniformisation des préoccupations politiques et sociales de part et d’autre de l’Atlantique, mais aussi de la prégnance d’une culture commune.
Un album réjouissant et drôle qui donne envie se mettre à la caricature et même… d’aller habiter au Québec !

GD, le 28 décembre 2008

Haut de page

Autres comptes rendus

Accueil


Tag(s) : #Comptes-rendus recueils

Partager cet article