image hébergée par photomaniak.com

Programme des interventions de la deuxième journée d’étude
organisée à la HEAD – Genève, le 1er avril 2009.

Actualité des Arts incohérents

Lieu: HEAD – Genève, bâtiment du 9, boulevard Helvétique, 1205 Genève. Salle 25 (2e étage)
T. +41 22 388 58 51
Entrée libre, sans inscription.

9h15
Introduction
Jean-Pierre Greff, directeur de la HEAD – Genève
Catherine Charpin, historienne de l’art, responsable scientifique des journées d’études
9h30
Le temps des Incohérents
Christian Besson, professeur d’histoire de l’art, HEAD – Genève
> Un moment important de la reconnaissance des Incohérents passe par l’article que leur consacre
François Caradec dans le Dictionnaire des farces et attrapes et des mystifications, publié en 1964. De là,
à les classer dans la sous-catégorie des farceurs et à bien faire la distinction avec les avant-gardes
artistiques historiques qui, elles, seraient du sérieux ! Un tel schéma ne résiste pas à l’examen des faits :
les attitudes débordent les frontières des champs culturels, plus poreux qu’une sociologie simplifiée veut
faire croire ; les modes de transmission – anachroniques – bouleversent non moins les limites d’une
historiographie restreinte qui refuse le comparatisme. Pour comprendre le temps des incohérents, il faut
peut-être adopter un point de vue davantage morphologique.
10h30
Art et mystification
Arnaud Labelle-Rojoux, artiste
11h30
Du bégaiement des idées
Gérard Collin-Thiébaut, artiste
14h00
Communication impo(r)tente
Christian Zeimert, Peintre calembourgeois
> Ayant envoyé un certificat médical qui le dispense d’être présent, Christian Zeimert parlera néanmoins –
Catherine Charpin se faisant ventriloque pour l’occasion.
14h30
Jacques Lizène est-il un Incohérent ?
Intervention de Jacques Lizène, Petit Maître liégeois
> Jacques Lizène exposera sa conception de l’art et de la réussite artistique. Digne héritier des
Incohérents il démontrera qu’il ne l’est pas…
15h30
« Gazpacho not puree » : le cinéma de Robert Breer à la lumière de l'esthétique incohérente
Intervention de Philippe-Alain Michaud, conservateur cinéma au Musée national d’art moderne, Paris.
> Le titre de l’intervention est emprunté à un film de Robert Breer. Il s’agira d’examiner l’héritage de Cohl
dans le cinéma expérimental. On rappelle qu’Émile Cohl, figure éminente des Arts Incohérents, est un des
pionniers du cinéma d’animation. (On a pu voir de lui, le 25 février passé, son film Le Peintre
impressionniste.)
16h30
Projections
> Programme de films expérimentaux présenté par Philippe-Alain Michaud

Haut de page

Accueil
Tag(s) : #Débats Conférences Colloques

Partager cet article