JUAN GRIS dessinateur de presse (1904-1912) "DE MADRID A  MONTMARTRE" - catalogue raisonné - par Raymond Bachollet  

             Juan Gris est mondialement connu pour avoir été l'un des maîtres du cubisme, mais on ignorait presque tout de ses débuts. Né à Madrid en 1887, cet artiste, mort près de Paris en 1927, a jeté un voile mystérieux sur son enfance et son adolescence en Espagne, comme sur ses premières années en France. Ce qui était connu, c'est qu'il avait quitté définitivement son pays à l'âge de dix-neuf ans pour rejoindre Paris, et plus précisément un hôtel de Montmartre, puis le Bateau-lavoir, place Ravignan, où vivait alors Picasso, et où il allait commencer de peindre. Ce qui ne l'était pas, c'est qu'il avait, de 1904 à 1912, soit le tiers de sa courte vie d'artiste, consacré son activité de dessinateur au service de la presse littéraire, humoristique et satirique, espagnole et française, voire à l'édition, réalisant ainsi une oeuvre importante dépassant les sept cents illustrations.            

Autoportrait de Juan Gris, tiré de l'Almanach 1911 du journal Le Papitu.

            C'est à cette période obscure de l'existence de Juan Gris, qu'est consacré ce livre, qui reproduit l'ensemble de ses dessins publiés dans la vingtaine de périodiques auxquels il a alors collaboré, ainsi qu'une centaine de dessins originaux correspondants, miraculeusement sauvés de la destruction. Ce catalogue raisonné qui redonne vie à ces premiers travaux, replace les débuts du grand peintre dans le contexte politique, social et artistique de son époque, quitte à bousculer certaines certitudes établies et bien des préjugés. Il est précédé par un avant-propos de son fils, Georges Gonzalez-Gris, décédé en septembre 2003, situant ce travail dans l'ensemble de l'oeuvre de son père, et par la préface de Juan Manuel Bonet, directeur du Musée National Centre d'Art Reina Sofia de Madrid, où a été organisée du 4 novembre 2003 au 19 janvier 2004 une première exposition sur ce thème, Juan Gris y la prensa 

 Journal Le Témoin du 14 mars 1908, dessin de Juan Gris.

              Pendant les premières années de son parcours, on constate l'évolution de son graphisme, très marqué au début par le style filiforme et sinueux de "l'Art nouveau", qui se manifeste ensuite, de plus en plus, par un trait affirmé, proche de l'expressionnisme. A travers ces illustrations légendées, c'est également la personnalité méconnue de l'artiste qui se révèle, son humour, sa fine analyse des événements politiques de son temps, sa critique de la société et de tous ceux qui détiennent le pouvoir, sa sollicitude envers les pauvres et le monde de l'enfance, son attirance ambivalente pour les femmes, mais aussi les répercussions de sa situation matérielle précaire sur ses décisions et son art.

 

 

 Dessin de Juan Gris dans Jen, revue espagnole. N°6, novembre 1909.

 

              "Plus nous connaîtrons le premier Juan Gris, a déclaré Juan Manuel Bonet dans un de ses récents articles, mieux nous serons en mesure de comprendre sur quelles bases s'est construite son oeuvre de maturité". Ce livre contribue à révéler un pan entier des débuts artistiques de Juan Gris.

Dessins de Juan Gris au Cri de Paris.

 

L'ouvrage de Raymond Bachollet, excellemment illustré comprend une analyse de la contribution de Juan Gris au dessin de presse. Le lecteur découvrira également un catalogue très documenté des revues françaises et espagnoles ... auxquelles a contribué l'artiste avec l'intégralité des dessins réalisés, parfois même un comparatif entre études originales et oeuvres publiées. En fin d'ouvrage, Raymond Bachollet propose un ensemble d'informations extrèmement précieuses et des statistiques sur la production de Juan Gris comme dessinateur de presse.

 

L'ouvrage (550 pages, grand format, illustré en couleur, 125 euros) peut-être acheté notamment à :

Librairie Art-Curial, 7, Rond-point des Champs-Elysées 75008 Paris .

Galerie Louise Leiris, 47 rue de Montceau, 75008, Paris. 014632056.

Tag(s) : #Comptes-rendus ouvrages