Almanach du dessin de presse et de la caricature, dirigé par Jean-Michel Renault, Pat à pan/ Feco, 191 p., 30 €.

 

Au moment où Siné Hebdo annonce sa fin prochaine, les éditions Pat à Pan dirigées par le dessinateur Jean-Michel Renault, comme pour compenser et conjurer le sort, éditent un Almanach du dessin de presse et de la caricature. Almanach ? Un terme vieillot, qui évoque le suranné et plus que centenaire Vermot avec son humour de quai de gare. Au XIXe siècle, la presse de tous bords avait pour habitude de publier des Almanachs plus ou moins illustrés, donnant au lecteur les éphémérides et surtout de quoi méditer (de manière plus ou moins égrillarde, potache ou raffinée…) jusqu’à l’année suivante.

L’Almanach du dessin de presse « millésime 2010 », co-édité par la FECO (Federation of Cartoonists Organisations) et soutenu par Reporters sans frontières, tranche sur ses illustres devanciers. Dans ces 191 pages très denses (1,3 kilo !), le lecteur se régale avant tout d’images : de dessins de presse dans toute leur diversité. Dans toute leur splendeur devrait-on dire, de dessins qui font rire ou pleurer, qui fascinent par la virtuosité de leurs auteurs ou même feront grincer des dents !

Les puristes qui se passionnent pour le dessin d’actualité ou éditorial renâcleront certes face à ce doux mélange des genres : le cartoon de Plantu ou la charge de Cabu, voire les dessins d’actu de Haddad (qui travaille notamment pour le quotidien pan arabe anglais Al Hayat), côtoient sans gêne les caricatures (au sens strict, c'est-à-dire les « gueules » des grands de ce monde) des Morchoisne, Deloire ou Mulatier ; les bandes dessinées de Mutio ou les strips signés Bouchard alternent avec les portraits illustratifs réalisés par Vic ou les dessins hyper réalistes d’Angelo Di Marco.

Pour une fois, le terme « dessin de presse » ne semble pas usurpé, même si une partie de cette production trouve pour seul débouché le web. En général employé de manière plus restrictive comme synonyme de dessin satirique, « dessin de presse » reflète ici la diversité des images dessinées auxquelles recourt la presse papier (et maintenant web), la diversité d’une profession aux talents et aux modes d’expressions graphiques très variés.

Structuré de manière chronologique, l’Almanach qui recense le travail de cent-vingt dessinateurs avec plus de 600 de leurs œuvres, mêle tous les genres et tous les styles pour évoquer l’actualité nationale et internationale, politique et sociétale de cette année 2009. Une année qui nous semble déjà loin mais qu’il fait bon de revisiter au travers de l’œil acerbe et plein d’humour des dessinateurs de presse. Pour la plupart des dessins, le lecteur bénéficie, en français et en anglais, d’une indispensable description du contexte. Par leur unité thématique, les doubles pages offrent des rapprochements éclairants entre les dessinateurs et les procédés qu’ils utilisent.

Annoncé comme le début d’une longue série, cet Almanach qui met côte à côte pointures et pousses prometteuses offre un panorama très riche du dessin de presse français actuel. Une vraie réussite à laquelle nous souhaitons longévité. Que l’Almanach du dessin de presse et de la caricature fasse comme le précurseur Vermot : durer plus longtemps que les élites et les gouvernement qui forment la nourriture même des dessinateurs !

 

Guillaume Doizy, avril 2010

 

Autres comptes rendus d'ouvrages...

 

Tag(s) : #Comptes-rendus ouvrages

Partager cet article