wolinski.jpg

 

Jusqu'au 2 septembre 2012, très belle exposition "Wolinski, 50 ans de dessins", bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand (Paris). Exposition dirigée par Martine Mauvieux, présentant plusieurs centaines de dessins originaux, croquis, affiches, journaux et documents divers, retrançant la carrière du dessinateur.
A ne vraiment pas manquer !

 

Présentation de la BNF :

Dans le cadre des Estivales, la Bibliothèque nationale de France présente plus de 500 dessins originaux de Georges Wolinski choisis parmi sa collection entrée récemment à la BnF, grâce à un don généreux de l’auteur. Georges Wolinski a dessiné pour plus de 40 journaux, produit une centaine d’albums, réalisé publicités et affiches, pièces de théâtre, films, et sketchs télévisés. Rien n’aura échappé au regard et à l’ouïe de cet observateur amusé, marqué par une forte empreinte surréaliste et totalement décomplexé.

 

A lire, le très beau catalogue de l'exposition Wolinski 50 ans de dessins, sous la direction de Martine Mauvieux
Présentation :
Georges Wolinski est un des dessinateurs français les plus publiés, avec une centaine d’albums dans des domaines aussi variés que le dessin d’humour, la politique, la bande dessinée, des livres de textes aussi, comme ses pensées ou des recueils sur des thèmes divers. Mais aucun ouvrage synthétique ne rassemblait jusqu’ici l’essentiel d’une œuvre abondante et variée : dessins de jeunesse inédits, dessins de presse, illustrations, scénarios, affiches publicitaires et culturelles, carnets de croquis, œuvres classiques et plus personnelles.
Réuni dans cet ouvrage, l’ensemble met en lumière la personnalité complexe d’un homme qui a puisé dans son enfance à Tunis, dans ses lectures des romans d’action, de BD et dans les séances de cinéma où il admirait les belles actrices américaines la matière d’un monde imaginaire qui ne le quittera jamais. Ses débuts en tant que dessinateur ont été influencés par Harvey Kurtzman et Albert Dubout, un goût pour l'absurde et l’étrange, propre à l’esprit surréaliste, et les dessinateurs de la revue américaine Mad.
Sa rencontre avec les turbulents créateurs des années 1960, Cavanna, Delfeil de Ton, Reiser, Copi, Siné…, sa traversée des événements de 68, suivis de l’explosion d’une société assoiffée de liberté, ont donné au jeune Wolinski une impulsion décisive : son dessin, brusquement épuré, va mettre en scène, avec audace et humour, des fantasmes sexuels mais aussi des personnages bavards qui s’embourbent dans des pensées pleines de bon sens… jusqu’au non-sens et au succès du Roi des cons, de la série des Monsieur ou des Mon œil. Cinquante ans de travail intensif d’un artiste qui a commencé à dessiner en 1961 dans Hara Kiri et continue aujourd’hui à produire des dessins hebdomadaires pour Charlie Hebdo, Paris Match et le Journal du dimanche.
Cet ouvrage est publié à l'occasion de l'exposition « Wolinski. 50 ans de dessins », présentée par la Bibliothèque nationale de France sur le site François-Mitterrand, galerie François Ier, du 29 juin au 2 septembre 2012.
Les auteurs

Martine Mauvieux, conservateur au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France, commissaire de l’exposition, a assuré la direction de cet ouvrage.
Pour mieux éclairer l’œuvre de l’artiste, quelques personnalités du monde des idées ont prêté leur plume. L’historienne de la psychanalyse Élisabeth Roudinesco évoque le sujet des femmes, Cavanna explore « ses autres mondes » et Massin l’aspect graphique de son œuvre, l’éditorialiste Franz-Olivier Giesbert se penche sur le rapport de Wolinski à la politique.
Quant à Maryse Wolinski, elle nous parle du travail de son mari quand il saisit sur le vif des instantanés de la vie.

Tag(s) : #Expositions

Partager cet article